Partageant goût et amitié, Joanna Choukroun-Lévy, directrice de la Maison Galli à Genève et Philippe Cramer, artiste et designer, ont imaginé une collection de meubles et d’accessoires d’intérieur. En bois, aux formes organiques et géométriques, colorées et ludiques, toutes les pièces – une dizaine au total – sont personnalisables (presque) à l’infini: le client choisit son essence de bois (chêne ou noyer local par exemple), sa couleur ornementale et le motif de l’étoffe.

Les pièces sont entièrement fabriquées à Genève, dans les ateliers d’ébénisterie de la Maison Galli. L’ensemble Cramer x Galli fonctionne aussi bien en assortiment qu’en touches solitaires avec, dans les deux cas, la célébration d’un art de vivre léger et joyeux. Sous leur apparence naïve et sympathique, les meubles et objets recèlent des astuces et des défis techniques pour que fonctionnalité et esthétique soient à l’unisson.

Ainsi l’armoire appelée constructiviste, dont les façades sont décorées de formes géométriques, s’ouvre comme une porte de métro afin que le dessin soit toujours visible. L’humour est aussi au rendez-vous, ne serait-ce que dans les noms des pièces: la banquette est baptisée Sigmund Judd en clin d’œil aux divans de psychanaliste, les tables basses en forme d’éclaboussures sont irresponsables, sans ces coins où les distraits s’égratignent les mollets.

Coup de cœur aussi pour ce joli troupeau de tabourets semblables à des moutons (ci-dessus), répondant au nom de Nestor et qui feront mouche dans les plus austères intérieurs.

Cramer x Galli, meubles et accessoires, personnalisables, de 2100 f